Information

Érythrée

Érythrée

L'Érythrée - un État baigné par les eaux de la mer Rouge du côté oriental - est située dans la partie orientale du continent africain. L'Assemblée nationale est l'organe législatif de l'État et compte cent cinquante députés.

La capitale de l'état est la ville d'Asmara. La population de l'Érythrée a été estimée pour 2008 à près de six millions de personnes, selon 2010, la croissance démographique annuelle était égale à deux et demi pour cent. La part de la population urbaine du pays est d'environ vingt pour cent. L'espérance de vie des femmes est de soixante-quatre ans, celle des hommes de soixante ans. Environ la moitié de la population est musulmane, le reste est du christianisme (ses différentes directions).

L'Érythrée est un État multinational. Il existe 9 principaux groupes ethniques sur son territoire: Afar, Tigrinya, Tigre, Sakho, Rasheida, Nara, Kunama, Gedareb, Bilin. Ils diffèrent tous les uns des autres dans les coutumes, les traditions et même la langue. Le plus grand nombre est le groupe tigrinya. La deuxième plus grande population appartient au tigre. Ces deux groupes ethniques représentent quatre-vingt à quatre-vingt-cinq pour cent de la population de l'Érythrée. Rashaida est le plus petit groupe. Cela est dû au fait que sa colonisation n’a commencé qu’à la fin du XIXe siècle et qu’à l’heure actuelle, ce groupe ne représente pas plus d’un pour cent de la population de l’Érythrée.

L'Érythrée est un pays pauvre. En fait, l’Érythrée est l’un des pays les plus pauvres de la planète. Le système économique est sous le contrôle complet du parti au pouvoir (système politique à parti unique), une économie de type commandement s'est développée ici. Selon une estimation faite en 2009, le produit intérieur brut était de 1,7 milliard de dollars, alors qu'il n'était que de sept cents dollars par habitant, et selon cet indicateur, l'Érythrée se classe au cent quatre-vingt-septième dans le monde.

Il n'y a pas de liaison ferroviaire en Érythrée. Seule la communication externe avec d'autres États est absente (en raison de l'écartement différent - en Érythrée, elle est égale à quatre-vingt-quinze centimètres), et il existe une communication ferroviaire interne. À l'heure actuelle, la longueur des voies ferrées est de cent dix-huit kilomètres, alors qu'auparavant elle était égale à deux cent soixante-trois kilomètres. Eritrean Railway est la seule compagnie de chemin de fer érythréenne. La ligne reliant les villes d'Asmara et Massawa a été construite au tournant des XIXe et XXe siècles (1887-1910), dans la période de 1911 à 1923, elle a été étendue à Keren, et les années suivantes à Akordat.

L'Érythrée est un pays chaud. L'un des plus chauds de notre planète. Un climat semi-désertique, désertique et subéquatorial s'est établi sur son territoire. Les températures annuelles moyennes varient de vingt à trente-sept degrés Celsius avec un signe plus. La température maximale est de plus de quarante-cinq degrés Celsius. L'Érythrée se caractérise par de brusques changements de température pendant la journée. une quantité insignifiante de précipitations tombera par an - de cinq cents à deux cents millimètres. La période la plus favorable pour visiter l'Érythrée est septembre - octobre et mars - avril.

L’Érythrée est un pays analphabète. Selon une estimation faite en 2003, 48% seulement des femmes sont alphabétisées et 70% des hommes.

Le piquant est une caractéristique de la cuisine nationale de l'Érythrée. Les plats suivants sont populaires: enbasha, ful, shiro, kicha. Des épices sont ajoutées à de nombreux plats. Par exemple, dans un plat à base de farine de pois shiro. Le café érythréen a un arôme particulier. Peut-être que son goût extraordinaire est associé à la méthode de brassage - une cruche en terre est utilisée comme récipient.

L'Érythrée est riche en flore et en faune. Les baobabs poussent dans les savanes (ce sont des arbres si énormes que leur circonférence peut atteindre quarante-cinq mètres), dans les régions côtières de l'Érythrée - eucalyptus, palmiers dattiers, acacias, agaves. La flore des territoires montagneux de l'Érythrée est intéressante. Ici vous pouvez trouver, par exemple, le sycomore. Dans les forêts de ce pays, il y a aussi des tamariniers, des figuiers, etc. ébène. Le bois de ce dernier est utilisé dans la production de meubles coûteux. En général, on peut noter que la végétation arbustive est encore répandue dans le pays. L'un des représentants les plus intéressants de la flore du pays est le palmier dum (une variété très rare de palmiers), qui a un tronc épais et haut (il peut atteindre quinze à vingt mètres de hauteur) et une couronne ramifiée. Les fruits d'un tel palmier ont la taille d'une pomme, ont une graine assez grosse, qui est à bien des égards similaire à l'ivoire (à la fois en propriétés et en couleur). En conséquence, la population, en règle générale, appelle la graine du palmier "dum" ivoire, de plus, c'est la graine la plus précieuse qui se trouve dans le palmier "dum". Des boutons et toutes sortes de décorations en sont fabriqués. En général, le palmier peut être qualifié de plante «universelle» à bien des égards. Ses feuilles sont utilisées pour le tissage de paniers, etc., et sont également utilisées comme aliments pour le bétail. Le tronc trouve son chemin dans la construction, un vin merveilleux est fait à partir de la sève du palmier et les bourgeons remplacent les légumes. La faune de l'Érythrée est représentée par des singes et des lions, des crocodiles et des sangliers, des lièvres et des porcs-épics, des hyènes et des hippopotames, des babouins et des antilopes, des chacals et des tortues, des éléphants et des rhinocéros, des serpents et des rongeurs.

L'Érythrée est une excellente destination de plongée. Il en est bien ainsi, car la renommée du monde sous-marin de la mer Rouge s'est répandue dans le monde entier. Le littoral de l'Érythrée dépasse deux mille kilomètres (environ mille kilomètres jusqu'aux îles et au continent). Tous les amateurs de plongée trouveront de fabuleux poissons tropicaux et des récifs coralliens incomparables.

Le secteur agraire constitue l'épine dorsale de l'économie érythréenne. Il emploie quatre-vingts pour cent de la population. Dans le même temps, il y a une grave pénurie de terres fertiles en Érythrée. La raison en est, entre autres, le processus destructeur de l'érosion des sols. En conséquence, seulement 5 pour cent environ des terres sont cultivées dans le pays et la part de l'agriculture dans le produit intérieur brut est d'environ 17 pour cent (données de 2009). L'agriculture est basée sur la culture du coton, des agrumes, du sorgho, du blé, du millet, de la papaye, des légumes, du maïs, des pommes de terre, des bananes. L'élevage est représenté par la volaille et l'élevage laitier. La pêche se développe également (pêche au brochet, au thon, à la sardine, au saumon, aux anchois et autres espèces de poissons). Afin de promouvoir le développement de la pêche, l'Érythrée a reçu une aide financière du Japon et des pays de l'Union européenne.

L'industrie est un secteur important de l'économie de l'Érythrée. Sa part dans le produit intérieur brut, selon l'estimation pour 2009, était de 23%. Cependant, une part importante des entreprises manufacturières existantes en Érythrée (et ce sont les entreprises du textile, du raffinage du pétrole, de l'alimentation et de la chaussure) ont besoin d'être restaurées. Il existe dans le pays des entreprises spécialisées dans l'extraction du sel, il existe des entreprises pour la production de boissons rafraîchissantes, de verre, de viande et de produits laitiers, ainsi que pour la transformation du poisson. L'industrie artisanale peut se vanter d'un bon développement.

L'Érythrée a une balance commerciale extérieure négative. De plus, la différence entre le volume des importations et des exportations est énorme. Selon les données de 2008, les importations se sont élevées à six cent un million de dollars et les exportations à seulement treize millions de dollars. Les produits industriels, les denrées alimentaires, les produits pétroliers, les machines et équipements sont importés; et exporté du sorgho et du bétail. Les principaux importateurs de l'Érythrée sont l'Allemagne, les États-Unis d'Amérique, la Chine, l'Italie, l'Inde et l'Arabie saoudite. De plus, ce dernier pays représente jusqu'à 21 pour cent des importations. Les principaux acheteurs sont la Fédération de Russie (4% des produits exportés), l'Arabie saoudite, la France, la Chine, le Soudan, l'Italie, l'Inde (plus de 25%).

En termes de patrimoine historique, l'Érythrée est une région unique. Les archéologues ont découvert sur son territoire, dans la vallée de Barka, une ancienne colonie de personnes, qui remonte au huitième millénaire avant JC. Malheureusement, une partie importante des sites historiques de l'Érythrée a été détruite. La raison en est les hostilités prolongées qui ont eu lieu dans ce pays. Cependant, un certain nombre de monuments architecturaux ont survécu à ce jour, parmi lesquels, par exemple, une mosquée de la ville, une cathédrale catholique, des portiques romans, des colonnes du palais du gouverneur, etc.

L'Érythrée a mis en place un régime de voyage sans visa. Au contraire, pour visiter ce pays, les citoyens de la Fédération de Russie doivent prendre en charge en temps opportun l’obtention d’un visa. Vous pouvez obtenir un visa de deux manières: à votre arrivée en Érythrée, à Moscou au service consulaire approprié. Si vous choisissez la première option, cela ne peut être fait qu'avec une invitation officiellement émise et uniquement dans la ville d'Asmara - dans un aéroport international. Outre la Fédération de Russie, l'Érythrée a des consulats aux États-Unis d'Amérique, en Italie, en France, en Allemagne, en Grande-Bretagne, en Afrique du Sud, au Kenya, à Djibouti, en Égypte, en Israël et dans d'autres pays. Le visa est délivré pour trente jours avec possibilité de prolongation pour soixante jours supplémentaires. Un visa de transit est valable sept jours.

La guerre avec l'Éthiopie est à l'origine de la baisse du nombre de touristes en Érythrée. En effet, en 2000, soixante-dix mille personnes ont visité le pays, alors qu'en 1997, quatre cent dix mille personnes. Quoi qu'il en soit, l'Érythrée a tous les prérequis pour le développement du tourisme: les plages de l'archipel de Dahlak, les eaux de mer limpides et les récifs extraordinaires de la mer Rouge. Le fait de l'originalité de la culture des habitants de ce pays est également séduisant. L'île de Kebir possède un grand complexe touristique. Une partie importante des attractions du pays est concentrée dans la capitale érythréenne - la ville d'Asmara, mais d'autres régions de l'Érythrée intéressent également les vacanciers curieux. À cent vingt kilomètres d'Asmara, il y a Cohaitto, un site archéologique, dans la ville de Nakfa, vous pouvez voir les villes souterraines des catacombes.


Voir la vidéo: Le témoignage dun élu suisse de retour dÉrythrée (Novembre 2021).