Information

Aïkido

Aïkido


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

L'Aikido (traduit du japonais «ai» - «harmonie», «ki» - «énergie», «faire» - «chemin, chemin») est un art martial créé dans la première moitié du XXe siècle par le japonais Morihei Ueshiba et est une synthèse de son recherche sur diverses méthodes de guerre, concepts philosophiques et opinions religieuses. Ueshiba a cherché à créer et à diffuser la direction du Budo aussi largement que possible, permettant de résoudre les conflits avec un minimum de dégâts aux deux côtés (attaquant et défenseur).

L'accent dans l'aïkido est sur la fusion avec la puissance d'attaque de l'adversaire et la redirection de l'énergie de l'attaquant (alors que de nombreux arts martiaux sont basés sur la rencontre de la force avec la force). Pour maîtriser cet art complexe, il faudra non seulement s'engager dans la maîtrise de diverses techniques de défense et d'attaque, augmenter la force, l'endurance, la vitesse de réaction, etc., mais aussi consacrer beaucoup de temps à la relaxation contrôlée du corps et de l'esprit, à l'entraînement de la conscience, au développement de l'esprit et de la force (" ki ").

Le rythme de vie moderne et en constante accélération dans la société exige d'une personne une capacité virtuose à contrôler ses sentiments et ses émotions, à contrôler la situation et à résister à un stress mental toujours croissant. Et il devient de plus en plus difficile pour les personnes, en particulier celles impliquées dans les affaires ou le travail intellectuel, de maintenir un corps physique en bonne forme.

Les arts martiaux sont l'un des moyens de résoudre les problèmes émergents, mais très souvent, une personne essayant d'apprendre quelque chose sur une direction particulière des arts martiaux rencontre des idées erronées ou des mythes purs et simples sur la manière, qui et ce que les maîtres de l'école choisie enseignent. Nous essaierons d'en dire autant que possible sur l'une de ces écoles, tout en s'efforçant de démystifier les mythes les plus durables et les plus connus sur l'aïkido.

Mythes sur l'aïkido

L'Aikido est le meilleur endroit pour commencer votre connaissance du monde des arts martiaux. De nombreux experts recommandent au début de consacrer plusieurs années à l'étude de styles plus rigides, et seulement après cela, commencent à comprendre l'Aikido. Il est à noter que la plupart des maîtres de cette tendance ont choisi cette voie.

L'Aikido est moins important que les autres arts martiaux. Cette opinion est le plus souvent exprimée par des personnes qui ne connaissent l'aïkido que par ouï-dire. En fait, le monde des arts martiaux est un, de plus, il y a un échange actif de techniques et de mouvements entre les différentes écoles de Budo.

Les cours d'Aikido n'impliquent pas de travailler avec des armes. Opinion complètement erronée. Après tout, le fondateur de cet art martial maniait habilement l'épée et la lance, était le champion de la division de l'escrime à la baïonnette. Cette expérience n'a en aucun cas été rejetée par lui comme inutile. Au contraire, le sens de l'aïkido (en tout cas, la plupart des mouvements défensifs et offensifs qui forment la base de cet art martial) ne peut être compris qu'en maîtrisant l'arme d'un samouraï. En outre, certains mouvements ont été développés en vue d'un certain type d'uniforme de guerrier - cela doit également être pris en compte dans la compréhension de l'aïkido.

Le terme «aiki» est apparu pour la première fois en 1922, lorsque Sokaku Takeda, qui enseignait autrefois à Ueshiba Daito-ryu jujutsu, vint à son ancien élève pour l'aider à enseigner l'art du combat aux adeptes de la secte Omoto. Constatant que Morihei avait changé les techniques du Daito-ryu, Sokaku était plutôt bouleversé par ce fait et convenait avec Ueshiba que pour nommer le nouveau style de Budo O-Sensei utiliserait le terme "aiki" ("Daito-ryu aikijujutsu" au lieu de "Daito-ryu jujutsu "). On pense également que le terme a été choisi avec la participation active du co-fondateur de la secte Omoto Onisaburo Deguchi. Après un certain temps, Sokaku Takeda lui-même a également commencé à utiliser le terme «Daito-ryu aikijutsu» pour décrire l'art martial qu'il enseignait. Le fils de Sokaku, Tokimune, a affirmé que son père, selon le caractère et les capacités de ses élèves, enseignait le "ju-jutsu" à ceux qui entraînaient uniquement le corps physique, et le "aiki" plus avancé à ceux qui atteignaient un niveau supérieur.

Le terme «Aikido» a été inventé par Morihei Ueshiba. En effet, beaucoup pensent que O-Sensei à travers ce terme («aïkido» se traduit par «le chemin (vers) l'harmonisation (ai) de l'énergie universelle (ki)») voulait refléter l'essence spirituelle de l'art qu'il a créé, qui contribue à l'établissement de la paix et de l'harmonie à tous les niveaux être humain. En fait, Ueshiba n'a rien à voir avec l'émergence de ce terme.

Seul le fondateur Morihei Ueshiba maîtrisait l'art de l'Aikido. En effet, le niveau de compétence d'O-Sensei est extrêmement élevé. Mais, en même temps, Ueshiba a enseigné à de nombreux étudiants (y compris des Européens), montrant des résultats assez élevés, et, en plus, une approche créative et innovante de cet art de la guerre.

Pour décrire le budo, Morihei Ueshiba a utilisé des termes tels que "Ueshiba-ryu ju-jutsu", "Aiki-ju-jutsu", "Daito-ryu Aiki-bujutsu", "Asahi-ryu ju-jutsu" et "Aiki budo", de plus, le dernier des termes mentionnés était le plus souvent utilisé. Cet état de fait a eu lieu jusqu'en 1942. C'est alors que le Dai Nihon Butokukai, une organisation d'arts martiaux contrôlée par le gouvernement militaire japonais pendant la guerre, a commencé à travailler pour standardiser la terminologie utilisée en relation avec les arts martiaux modernes. C'est à l'une des réunions que le terme «aïkido» a été officiellement approuvé (et Morihei lui-même n'était même pas présent au même moment - seul Minoru Hirai, le directeur général du Kobukan Dojo Morihei, était dans la salle).

Vous pouvez réussir dans la maîtrise de l'aïkido soit en peu de temps, en suivant un programme individuel et en pratiquant pendant une longue période chaque jour, soit en plusieurs décennies d'entraînement constant. Bien sûr, l'entraînement quotidien, la persévérance dans l'atteinte de l'objectif fixé donnent certains résultats. Mais, en même temps, beaucoup dépend de l'enseignant et de la façon dont l'élève comprend l'essence du Budo choisi.

L'Aikido ne peut être utilisé que pour la défense. Cette opinion est née pour une raison. Le fait est qu'à l'époque de la création de l'aïkido, dans de nombreux pays (y compris le Japon) les arts martiaux étaient officiellement interdits. Ce n'est qu'en complétant l'aïkido par de longs discours sur la non-violence, l'utilisation de la force de l'ennemi contre lui-même, l'interaction des énergies, O-Sensei a réussi à surmonter les obstacles bureaucratiques et à ne pas provoquer de mécontentement avec les autorités. En y regardant de plus près, vous pouvez voir que dans cet art, il existe à la fois des méthodes de défense et une stratégie d'attaque (dans laquelle, d'ailleurs, la défense passe assez souvent). Après tout, la base de cet art martial est la connaissance et les compétences acquises au cours des siècles dans des escarmouches sanglantes pour la vie et la mort. Dans de telles conditions, seules les écoles universelles ont survécu, préparant globalement l'élève à mener une véritable bataille.

L'Aikido peut être divisé en art "dur" (ou martial) et "doux", dépourvu de toute agression. Ce n'est pas vrai. L'Aikido est un système holistique et autosuffisant, et les techniques semblent «douces» uniquement pour les débutants - les maîtres font preuve de rigidité en combat (rappelez-vous au moins les performances d'Ueshiba et de Gozo Shioda). La division ci-dessus se produit uniquement parce que certains instructeurs n'aiment aucun des composants complémentaires de cet art martial.

Il n'y a pas de compétition d'aïkido, par conséquent, il est impossible de déterminer quel élève a réalisé quoi. En effet, il n'y a pas de matchs d'entraînement pour le vainqueur en aïkido, mais même dans le processus d'entraînement régulier, il est facile de déterminer qui maîtrise le mieux cet art martial.

Il existe de nombreuses astuces en Aikido qui vous permettent de gagner. En fait, l'art de l'aïkido est un système de principes du mouvement de la nature, à l'aide duquel vous pouvez résoudre tout conflit avec le moins de dommages possible pour vous-même et pour l'attaquant. Après tout, le principe de base de l'aïkido: "Protégez-vous des coups et empêchez l'ennemi de les frapper."

Ayant maîtrisé les techniques de l'aïkido, une fille faible pourra facilement vaincre un homme grand et fort. Créant l'aïkido, Ueshiba, en véritable patriote, croyait que cet art martial aiderait les Japonais à se retrouver, à retrouver l'esprit de combat perdu et à améliorer le climat moral de la nation. Par conséquent, la faiblesse physique et spirituelle de l'Aikido n'est en aucun cas la bienvenue, et encore moins cultivée. Mais la capacité de contrôler votre force et la force de l'attaquant permet vraiment de vaincre un adversaire plus fort.

L'Aikido est le plus souvent pratiqué par des personnes physiquement faibles ou malades afin de diversifier leurs loisirs. L'aïkido enseigné avec compétence est un véritable test de la force du corps physique et de l'esprit de l'élève. Grâce à cet art, une personne peut se débarrasser des blocages externes et internes, des pinces et des idées fausses sur le monde et sur elle-même. Le résultat des cours n'est pas seulement l'acquisition de la capacité de contrôler toute situation de conflit (et pas nécessairement réduite à des «confrontations» au niveau physique), mais aussi la victoire sur leurs propres peurs et faiblesses, l'acquisition de l'harmonie avec soi-même et la nature.

Peu importe où et comment le professeur d'aïkido a acquis ses connaissances. Pendant assez longtemps, les arts martiaux ont été interdits, il est donc devenu courant d'étudier l'un ou l'autre Budo à partir de livres (parfois pas assez correctement traduits et pas très lisiblement réécrits à la main), et un peu plus tard - à partir de cassettes vidéo. Si votre sensei a appris l'art de l'aïkido de cette manière, et a même mis sa «main» à enrichir cet art martial avec de nouvelles techniques, mouvements et principes, ne perdez pas de temps à étudier ce que cette personne enseigne. La vraie maîtrise se transmet de cœur en cœur, d'un enseignant qui sait et sait comment à un élève. Ce n'est que dans ce cas que l'on peut comprendre la véritable essence de l'Aikido.


Voir la vidéo: jujitsu vs aikido (Mai 2022).